Mai 2022

Notre collègue M. Delalande nous propose un Anneau solaire en laiton signé « Ioannes : Georgivs : ZECH : ANNO 1699 ».

L’instrument se compose d’un anneau central mobile percé d’un petit trou (oeilleton), le tout se déplaçant le long d’une échelle graduée des mois de l’année (I, F, M, A, M, I, I, A, S, O, N, D).

L’intérieur gradué d’une double échelle horaire numérotée 1-8, 4-12 sur des lignes obliques coupant des lignes de déclinaison avec l’inscription :

« GNOSVI, IFNAMI. » et « .I.A.M. .1699. ».

L’anneau principal comporte une fente permettant de laisser passer la lumière. L’anneau principal comporte une bélière et une chaîne.

Dimensions : diamètre de l’anneau de 45 mm x largeur de 15 mm.

Probablement Allemagne, daté 1699.

Nota : les anneaux solaires sont une forme ancienne et plutôt inhabituelle de cadran solaire. Ils fonctionnent grâce à la possibilité qu’ont les rayons du Soleil de passer au travers d’un petit trou et d’aller éclairer des lignes horaires gravées à l’intérieur de l’anneau, du côté opposé. L’utilisation de l’anneau solaire est décrite dans le livre de Nicolas Bion « Traité de la construction et des principaux usages des instruments de mathématiques », Ed. 1752, pp. 275-276 et planche 31, Fig. 7, 8, 9.

Références :

  • un anneau allemand très similaire est décrit dans notre livre sur les cadrans solaires publié en 2013 (réf. I19, page 380). Un anneau très proche daté 1688 se trouve au British Museum, voir Ward, cat. 164. Un autre, daté 1693 faisait partie de la collection Mercator. Des exemplaires similaires se trouvent au Greenwich Museum (inv. AST0305 notamment) et dans la collection Kern, vol. 3, n°172 (daté 1711).
  • voir aussi un autre exemplaire : https://www.rmg.co.uk/collections/objects/rmgc-object-10573.

Flag Counter